Les tiers-lieux, coworking et autres fablabs ont subi de plein fouet la crise du coronavirus et le confinement qui a stoppé net leurs activités. Beaucoup de ces espaces étaient déjà fragiles économiquement avant la crise et ils sont nombreux à n’avoir aucune possibilité d’aide comme le révèle une enquête de France Tiers-lieux. Pourtant ils participent pour beaucoup à un superbe élan de solidarité dans la lutte contre la Covid-19.

Pendant la période de confinement, France Tiers-Lieux, l’association nationale des tiers-lieux (qui porte notamment le Plan de soutien aux tiers-lieux issu de la Mission coworking du gouvernement), a lancé une enquête auprès de 1 800 tiers-lieux pour déterminer l’impact de la pandémie sur leurs activités. France Tiers-Lieux en dévoile aujourd’hui les résultats, obtenus à partir des réponses de 230 tiers-lieux issus de toute la France.

Source : 80% des tiers-lieux pourraient fermer à cause du coronavirus | Zevillage