Faute de réussir à vendre leurs chambres la nuit, les hôteliers vont tenter de trouver leur salut en les louant… le jour. Pas pour la qualité de la literie, mais pour les bureaux, le calme, le Wi-Fi et l’air conditionné, afin d’attirer les adeptes du télétravail. Depuis le début du mois, Accor propose ainsi des chambres de 9 heures à 18 heures dans ses 250 hôtels de Grande-Bretagne. Les tarifs varient de 35 livres (chez Ibis Budget) à 160 livres (au Fairmont St Andrews, en Écosse). Les autres pays européens suivront, dont la France, dès septembre.

Source : Accor va transformer les chambres d’hôtel en espaces de télétravail