Il ne faut pas sous-estimer la barrière psychologique à laquelle font face de nombreux collaborateurs lorsqu’il s’agit de sortir de leur zone de confort pour atteindre leur « zone d’apprentissage ».

« Apprendre à apprendre » est une formulation très en vogue, notamment lorsque l’on parle d’entreprise apprenante, de conduite du changement, de posture de manager-coach ou encore d’agilité. Pourtant, derrière cette expression se cache une réalité difficile à concrétiser. Si beaucoup d’entreprises se targuent de vouloir devenir des entreprises apprenantes, peu y arrivent véritablement. L’étude approfondie des mécanismes cognitifs et émotionnels en jeu permet de comprendre les bonnes pratiques et les postures que tout manager devrait adopter pour développer ses équipes.

Source : Apprendre à apprendre, un processus émotionnel plutôt qu’intellectuel – HBR