Satisfaits de la façon dont les entreprises ont géré la première vague de la crise sanitaire, les salariés affirment aussi avoir subi un niveau de stress élevé. Lequel n’est pas forcément la conséquence de la pandémie de Covid-19, selon les résultats, dévoilés mardi 17 novembre, de l’édition 2020 du baromètre « Climat social » réalisé par le groupe Cegos.

[…]

Pour 66 % des collaborateurs (66 % des salariés, +10 pts par rapport à la précédente étude 2018, et 68 % des managers), le niveau de stress a eu un impact négatif sur leur santé. L’étude met en avant la progression des pathologies psychiques graves (burn out, dépression) qui touchent près du quart des collaborateurs (23 % chez les salariés, 27 % chez les managers).

Une situation d’autant plus inquiétante que la prévention des RPS semble marquer le pas. Si la quasi-totalité des managers (98 %) se disent attentifs au bien-être au travail de leurs équipes, seuls 53 % d’entre eux ont été formés à détecter les signes de RPS. En outre, 59 % affirment que leur entreprise a mis en place des actions concrètes pour favoriser la qualité de vie au travail.

Source : Avec ou sans crise sanitaire, le niveau de stress des salariés reste élevé (Etude)