Tendance Une étude réalisée par la start-up Moodwork et le Lab RH pointe le phénomène de déni de burn-out : par culpabilité ou par peur d’être perçus comme défaillants, nombreux sont les salariés qui sous-estiment leurs symptômes.

Source : Burn-out : 20 % des personnes à risque dans le déni, Bien-être au travail – Les Echos Executives