La mise en place de caméras sur le lieu de travail est autorisée à condition de respecter les libertés individuelles et la vie privée des collaborateurs. Le système doit respecter certaines conditions préalables (sa mise en place doit correspondre à un intérêt légitime, ou une activité réglementée et doit rester proportionnée au but recherché).

[…] Ainsi, en vertu du pouvoir de l’employeur, celui-ci est parfaitement fondé à installer un système de vidéo-protection dans les locaux de l’entreprise à condition de respecter les contraintes réglementaires lors du déploiement et de ne pas utiliser le dispositif pour contrôler le salarié à son insu.

Ces contraintes ont évolué avec l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement général pour la protection des données) le 25 mai 2018.

Source : Caméras sur le lieu de travail et RGPD, quels changements ?

Fermer le menu
in mattis amet, mattis venenatis, vel, Praesent id ut fringilla