De manière concrète, on retrouve dans un CV la formation et les expériences professionnelles qui permettent de faire le lien entre l’offre et la demande sur un marché du travail très concurrentiel. D’autres rubriques doivent également y figurer : la fiche signalétique avec les moyens de contact, une photographie professionnelle, les compétences en langues et informatiques (souvent regroupées), ainsi que… les fameux centres d’intérêt ! Les deux premières rubriques évidemment incontournables, formations et expériences professionnelles, permettent de prouver connaissances et savoir-faire. Mais dans ce duo, il manque une dimension importante pour retenir l’attention, se valoriser et se différencier : le savoir-être ! Or, ce savoir-être est le troisième pilier qui apporte de la cohérence et de la stabilité à la candidature

Source : « Centres d’intérêt », bientôt la rubrique la plus importante du CV ?