«Nous sommes des êtres de jugement: consciemment ou non, le jugement négatif s’impose à nous. «L’autre» est toujours trop bête, trop mou, trop… Acceptons-nous tels que nous sommes sans culpabilité et partons de cette réalité pour en comprendre le sens.

Source : Comment faire de nos jugements négatifs une force? – Le Temps