Dans le contexte instable de ce début d’année 2020, le Covid-19 apparaît comme un point d’inflexion remarquable qui rebat les cartes de la hiérarchie des besoins. Remarquable car il concerne la totalité de la population mondiale, sans distinction de niveau social, de goûts de consommation, d’âge ou de genre. Mais surtout, car il réhabilite la pyramide de Maslow en replaçant la sécurité à la base de la hiérarchie des besoins, au niveau 2, après les besoins physiologiques. Les besoins d’appartenance, d’estime ou d’accomplissement (niveaux 3, 4 et 5) repassent donc après, comme l’illustrent les conséquences observables de la propagation du coronavirus.

Source : Comment le coronavirus réhabilite la pyramide des besoins de Maslow