Une récente étude indique que 56% des Français feraient plus confiance à un robot qu’à leur manager et au niveau mondial ce chiffre monterait à 64% ! Voilà de quoi faire réfléchir les managers, les directions et au-delà la spécialiste du management que je suis : qu’est ce qui justifie qu’une écrasante majorité de répondants peut préférer accorder sa confiance à une machine, aussi sophistiquée soit-elle, plutôt qu’à ses semblables alors que la confiance est une spécificité relative à la nature humaine ? Pour mémoire, le CNRTL du CNRS définit la confiance comme étant une « croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle… d’une autre personne, qui fait que l’on est incapable d’imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence ». A moins qu’il ne s’agisse qu’une question de « crédit accordé à quelqu’un ou à quelque chose » (autre définition du CNRLT – CNRS) ? Tel sera donc l’objet de ce billet : comprendre ce que de tels chiffres révèlent.

Source : Confiance au travail : les managers sont largement détrônés par l’IA ! Explications | Blog Management de la Santé au travail et des Ressources Humaines

Fermer le menu
ut sit commodo sem, ipsum quis accumsan elementum mattis et,