Le brainstorming s’est imposé dans toutes les organisations comme la méthode par excellence pour générer de nouvelles idées créatives et innovantes. Pourtant, il serait bien moins efficace qu’il n’y paraît.

Le brainstorming est une technique collaborative de résolution de problèmes qui repose sur la génération spontanée d’idées par les membres d’un groupe. Le principe de la méthode repose sur une hypothèse forte : plus le groupe produit d’idées, plus il a de chance d’en trouver de bonnes.

Pour cela, la méthode du brainstorming s’appuie sur un protocole stricte, constitué de quatre règles : (1) proposer un maximum d’idées ; (2) être ouvert aux idées folles et inhabituelles ; (3) ne pas critiquer les idées des autres ; (4) s’appuyer sur les idées des autres pour développer de nouvelles propositions.

Cependant, si la popularité de la méthode dans les entreprises est incontestable, le brainstorming est de plus en plus controversé dans le monde académique.

Source : Faut-il continuer à brainstormer ? – HBR