Certains dirigeants considèrent encore que le bien-être au travail des salariés est une préoccupation secondaire, voire un luxe inaccessible. Il est pourtant source d’engagement, de créativité, de performances… Et permet aussi de réduire certains coûts importants, notamment ceux liés à l’absentéisme et au turn-over. Démonstration.

Source curation : Favoriser le bien-être au travail, c’est rentable ! – My Happy Job

Fermer le menu
et, venenatis mattis in risus ante. adipiscing facilisis commodo