C’est une proposition de loi défendue par Marie-Pierre Rixain, député LREM de l’Essonne qui préside par ailleurs la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée. Il existe déjà un texte : la loi Copé-Zimermann qui date de dix ans et qui imposait 40% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises. Depuis la situation a évolué positivement. Près de 44% des sièges d’administrateurs au sein des 120 plus grandes sociétés cotées en bourse sont aujourd’hui occupés par des femmes. L’attention se porte maintenant sur leur place dans les conseils de direction.

Source : Le brief éco. Comment accélérer l’égalité économique et professionnelle entre les femmes et les hommes