Si les lieux de travail sont désormais pensés afin de s’adapter aux besoins des occupants, avec une notion de bien-être essentielle, les nouveaux besoins post-confinement vont incontestablement modifier la valeur d’usage du bureau des années 2020.

Au-delà de la nécessité de retrouver en partie certains usages, une nouvelle révolution de bureau est sans doute en train de se préparer. C’est bien ce que nous révèle la nouvelle enquête de la Chaire Workplace Management de ESSEC Business School, réalisée en ligne auprès de plus de 800 employés de bureau.

Elle permet d’appréhender les besoins post-confinement des employés de bureau, et en particulier leur perception de leur espace de travail et leur nouvelle façon d’occuper l’espace tertiaire de bureau. Sans surprise, la crise sanitaire et le confinement ont fait évoluer les besoins des employés de bureau.

Ainsi, 53 % d’entre eux affirment que leurs besoins professionnels post-confinement ont changé, avec notamment la nécessité de prendre en compte plus d’hygiène et de sécurité dans l’espace de travail (32 %), le besoin de revoir le temps consacré au télétravail par l’entreprise (27 %) et le besoin de plus d’autonomie (18 %).

Source : Le bureau a encore de beaux jours devant lui…