Le « droit à l’oubli » européen devrait être limité à l’UE, a estimé la Cour de justice dans un avis sur une affaire émanant de l’autorité française chargée de la protection des données personnelles.

L’avocat général de la CJUE, Maciej Szpunar, a déclaré qu’il n’était « pas favorable à ce que les dispositions du droit communautaire soient interprétées de manière suffisamment large pour avoir des effets au-delà des frontières des 28 États membres ».

Source : Le droit à l’oubli se limite aux frontières européennes – EURACTIV.fr

Fermer le menu
luctus nunc porta. non mattis vel, dictum ut