Leadership et vision formeraient la bonne combinaison pour mener une entreprise vers le succès. Pourtant, le cas d’Apple et de Steve Jobs montre que l’histoire est parfois réécrite a posteriori.

La figure du « leader visionnaire » est régulièrement encensée et serait à elle seule susceptible de propulser n’importe quelle entreprise vers les plus hauts sommets. Est-ce si sûr ? Pour en avoir le cœur net, prenons une start-up qui s’est hissée sur le podium des multinationales en seulement quelques décennies, portée par un dirigeant dont le nom incarne à lui seul le concept même de leader visionnaire : Steve Jobs (lire aussi l’article : « Les véritables leçons de leadership de Steve Jobs »).

Source : Le leader visionnaire n’est-il qu’un mythe ? – HBR