L’employeur a-t-il le droit de contraindre un salarié à retourner au bureau, quand le télétravail a fait ses preuves et que le salarié a peur pour sa santé ? Et si un collaborateur est à risque ? En l’absence d’un cadre plus précis, l’entreprise est actuellement juge et partie, ce qui pose problème, nous explique Timothé Lefebvre, avocat au barreau de Paris.

Source : Le retour imposé au bureau en question – Courrier cadres