Le travail à distance obéit à une logique complexe : les enjeux évoluent au fil du temps et les difficultés à surmonter peuvent elles aussi changer de nature.

Les confinements liés à la crise sanitaire ont considérablement accentué le recours au télétravail et ouvert la voie à sa massification dans les secteurs public et privé. Le travail à distance n’est certes pas nouveau, de nombreuses organisations avaient déjà proposé ce type de dispositif par le passé, mais jamais de façon aussi systématique et avec une telle ampleur. Si certaines organisations hésitaient, si certains collaborateurs doutaient, cette plongée brusque aura eu le mérite de faire disparaître les illusions.

A l’heure de ce développement rapide, il est légitime de se poser la question de l’impact du télétravail sur l’équipe, le collectif de travail, les relations entre collègues directs. Les confinements ont montré que les équipes s’adaptaient à cette nouvelle donne : continuité des opérations, nouveaux outils déployés à la hâte, ajustements organisationnels… Cette réussite réelle masque en partie la complexité des liens entre télétravail et vie collective des équipes, avec la sensation d’une grande fluidité lors du passage en distanciel.

Source : » Le télétravail dans tous ses états : le collectif à l’épreuve de la distance