Le travail hybride (en présentiel et à distance) est désormais la norme. D’après une étude du Groupe Adecco (l’étude porte sur les réponses de 15 000 personnes présentes dans 25 pays), cette façon de travailler pourrait obliger à repenser fondamentalement la façon de mesurer les performances des salariés.

La satisfaction vis-à-vis des managers est faible, car ceux-ci peinent à établir un lien avec leurs équipes dans un monde numérique et à distance. Il y a donc un déficit de leadership à combler.

Enfin, la préservation de la santé mentale est considérée comme un enjeu émergent important pour les managers et les salariés.

Source : Le travail hybride augmente la productivité mais accroît la pression sur les collaborateurs et sur les dirigeants