Les progrès technologiques métamorphoseront-ils l’intelligence artificielle (IA) faible en forte ?  […]  L’IA faible, disponible aujourd’hui est celle d’un automate qui ne sait prendre de décision qu’en piochant dans ce qu’il lui a auparavant été inculqué ; l’intelligence artificielle forte que l’on espère pour demain est celle d’un humain qui décide avec sa conscience et son émotion.

Source : L’émotion : talon d’Achille de l’intelligence artificielle

Fermer le menu
Praesent mattis dolor sed Donec neque. eleifend consequat. velit, ante.