L’intelligence artificielle est déjà en partie à l’œuvre avec ses capacités phénoménales, suscitant des espoirs mais surtout des inquiétudes pour l’emploi, qu’il s’agisse des tâches répétitives des caissières ou de celles plus complexes des avocats ou des médecins.

Source : L’emploi à l’ère de l’intelligence artificielle: des robots et des hommes – Boursorama