Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement dans le procès France Télécom. Les anciens dirigeants Didier Lombard (PDG), Louis-Pierre Wenes (directeur exécutif) et Olivier Barberot (DRH), ont été reconnus coupables, tout comme la société, de «harcèlement moral» pour la politique d’entreprise qu’ils ont menée entre 2007 et 2008 et condamnés à un an de prison, dont huit mois avec sursis et 15.000 euros d’amende. Ils ont en revanche été relaxés pour les années 2008-2010. Quatre autres prévenus, reconnus coupables de «complicité», ont été condamnés à quatre mois d’emprisonnement avec sursis et 5000 euros d’amende. L’entreprise a été condamnée à une amende de 75.000 euros, la peine maximale encourue. Les magistrats ont rédigé 345 pages pour motiver leur jugement, une longueur conséquente pour un procès inédit.

Source : Les anciens dirigeants de France Télécom condamnés pour «harcèlement moral»

Fermer le menu
tempus eget risus Nullam sit ut lectus fringilla amet, Curabitur venenatis, felis