Il aura fallu trois ans aux partenaires sociaux pour s’accorder sur la définition du statut des cols blancs. Avant, n’importe qui pouvait être « cadre » pour peu qu’il cotise à une caisse de retraite complémentaire spécifique. Désormais, le statut cadre repose sur 3 piliers : autonomie, qualification et responsabilité. Des contours flous, mais des avantages en matière de retraite conservés.

Source : Les avantages du statut cadre enfin encadrés – Cadremploi