Les allocations des cadres à très hauts revenus seront dégressives après six mois, à partir d’un certain seuil d’indemnisation, selon « Les Échos », qui ont dévoilé au passage quelques pistes de la réforme à venir qui doit permettre d’économiser plus de 1 milliard d’euros par an. Il est aussi question de pénaliser les entreprises qui abusent des contrats courts, comme de modifier (on ne sait pas comment encore) les règles de l’emploi-retraite. Plusieurs scénarios (et leur impact) sont examinés par l’Unedic.

Source : Les conditions d’accès au chômage durcies pour les cadres à hauts revenus

Fermer le menu
amet, elementum Lorem quis Curabitur consequat. Aenean odio dolor. id, neque. diam