L’intelligence émotionnelle ou IE, correspond à la faculté de gérer ses émotions pour les mettre au service de son activité ou plus généralement de sa relation avec autrui. Si ces « soft skills » ont fait l’objet d’une considération grandissante après les années 70, notamment à la suite du rapport du DR. Whitmore auprès de l’armée américaine en 1972 et si le concept s’est effectivement répandu dans les années 90, il n’a intégré le monde de l’entreprise que très récemment. C’est en effet l’apparition des notions de développement personnel au sein de la structure de travail et la volonté de promouvoir la marque employeur qui ont fini par fournir un socle favorable à l’évolution croissante de ces pratiques. Ainsi, depuis quelques années, une tendance émerge : de plus en plus d’entreprises intègrent la mesure de l’intelligence émotionnelle dans leur processus de recrutement lors des tests à l’embauche, qui ont pour ainsi dire valeur de tests de QI. Or certaines organisations vont déjà plus loin et ont décidé d’inclure les compétences émotionnelles directement au cœur de leur activité.

Source : L’Intelligence Émotionnelle, Un Savoir-Être Indispensable En Entreprise ? | Forbes France

Fermer le menu
mattis pulvinar risus tristique in ipsum felis lectus