En 2015, un technicien de maintenance sécurité entrepôt avait été retrouvé mort dans un local du groupe. Le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail avait conclu à « un  processus de dégradation de l’état de santé psychologique. (…) Le suicide est l’aboutissement de ce processus. »

Source : Marseille: Lidl condamné pour « faute inexcusable » après le suicide d’un employé

Fermer le menu
dolor. velit, commodo Nullam massa quis, Phasellus quis ut