En France, depuis 2011, la loi Copé-Zimmermann relative à la féminisation des conseils d’administration et des conseils de surveillance impose 40 % de femmes au sein de ces conseils pour les entreprises de plus de 500 salariés et de plus de 50 millions de chiffre d’affaires. Selon le Baromètre de la diversité dans les conseils d’administration publié en 2019, toutes les sociétés ont aujourd’hui atteint le seuil de 40 % exigé par la loi Copé-Zimmerman, et pour 30 % d’entre elles, la part des femmes est entre 50 % et 60 %.

On y apprend également que les profils des hommes et des femmes dans les conseils d’administration se ressemblent de plus en plus, notamment en termes de qualification et de parcours professionnels. Mais au-delà de cela, est-ce que les femmes apportent une dimension nouvelle dans les conseils d’administration au regard de l’éthique et du leadership ?

Source : Pourquoi les femmes sont les vraies leaders du changement responsable en entreprise