Pour mémoire, depuis le 1er janvier 2019, la désignation du référent harcèlement est devenue obligatoire, peu importe le nombre de salariés au sein de l’entreprise. En effet, le Comité social et économique doit procéder à la nomination d’un référent en matière de lutte contre le harcèlement sexuel ainsi que les agissements sexistes. Néanmoins cette obligation est souvent méconnue ou non appliquée en entreprise.

Source : Référent harcèlement du CSE : désignation et missions