Alors que des choix difficiles s’imposent, l’intelligence émotionnelle est une compétence essentielle pour faire preuve de lucidité.

Chaque jour, la crise du coronavirus impose des choix aux dirigeants : restructuration, réduction des coûts, suppression d’emplois… Dans cet environnement anxiogène, savoir analyser avec lucidité le périmètre d’une situation est vital pour ne pas « éteindre » son cerveau. En 2018, des chercheurs de l’université du Texas ont montré que des concentrations élevées en cortisol, la principale hormone du stress, entraînent une réduction du volume cérébral et des altérations cognitives.

En tant que leader, votre lucidité dépend de votre intelligence émotionnelle et, en particulier, de votre capacité à réguler vos émotions. En 1994, le psychosociologue Daniel Wegner a formalisé le concept de « l’effet rebond » qui montre que s’interdire des émotions ne fait que les amplifier. En les identifiant, en les nommant et en les acceptant, le dirigeant libère des ressources cognitives essentielles pour s’adapter à une situation complexe.

Source : Réguler ses émotions pour mieux décider – HBR