Tendance: Les nombreuses réformes législatives ne doivent pas faire oublier aux directeurs des ressources humaines la profonde transformation de leur fonction.

Le constat est sans appel : 40 % des métiers actuels auront disparu d’ici vingt ans et 60 % des métiers de 2030 n’existeraient pas encore, d’après une étude de Bruegel. Les compétences émotionnelles et relationnelles – les soft skills – tirent leur épingle du jeu face à l’obsolescence quasi programmée des savoir-faire techniques. « On aura encore plus besoin de compétences conceptuelles et interpersonnelles pour comprendre la technologie et la mettre au service de l’humain », confirme le cabinet McKinsey dans son rapport « The Future of Workplace ». L’agilité intellectuelle, la capacité d’adaptation et l’appréhension des situations complexes sont de plus en plus recherchées, ce qu’un recrutement classique ne permet pas forcément de percevoir au premier abord. La technologie va en cela chambouler le processus.

Source : RH, un métier à repenser, Dialogue Social – CE – Les Echos Executives

Fermer le menu
accumsan risus libero luctus id lectus fringilla leo tristique