Le 8 septembre 2020, le ministère français du Travail a publié les résultats du volet psychosocial de son enquête « SUMER » réalisée en 2016-2017. Mis en place dès 1994, ce dispositif vise à surveiller l’évolution des risques professionnels et à évaluer l’effet des politiques de prévention. L’enquête 2016-2017 repose sur un questionnaire qui a permis à 1143 médecins du travail d’interroger de manière détaillée plus de 33 000 salariés. Les résultats de cette quatrième édition révèlent des niveaux préoccupant de stress professionnel.  En pole position des métiers à risque, on retrouve la fonction publique hospitalière où 35 % des travailleurs souffrent d’une « tension au travail ». Derrière ce concept académique, il faut comprendre que l’environnement hospitalier est caractérisé par une charge de travail élevée et une faible latitude dans la prise de décision – deux facteurs de risque psychosociaux.

Source : Risques psychosociaux : la fonction hospitalière surexposée en France | etui