Oser contredire son chef, souligner l’inefficacité d’une réunion, dire stop à des comportements odieux, proposer des idées différentes… Voici des exemples d’impertinence constructive au travail. Constructive, car ils sont source d’efficacité, de performance et de bien-être professionnel, défend Agnès Muir-Poulle. Pour cette coach et professeur de management, il est urgent, face à l’augmentation de la souffrance au travail et de la résignation, de libérer la parole et l’intelligence collective.

Source : Travail : osons l’impertinence constructive | Psychologies.com